Antonia Jiménez (5) : "Candié" (guajira y tanguillo)

vendredi 17 novembre 2023 par Claude Worms

Transcription intégrale de la composition d’Antonia Jiménez

Photo : Luis Castilla

Nous entrons dans la guajira "a paso lento", avec la délicatesse d’une confidence à un(e) ami(e). Antonia Jiménez s’en tient aux accords fondamentaux de la tonalité attachée au palo (La majeur), non sans les pimenter de quelques tensions — septièmes majeures sur l’accord de A ; quinte bémol sur l’accord de D, etc. Les nombreux retards ou anticipations mélodiques font le reste : ce premier tiers de la composition évoque, pour le meilleur, la guitare espagnole de salon du tournant des XIXe et XXe siècles. Notons qu’une fois de plus, la compositrice ne cite que parcimonieusement le "paseo" traditionnel : deux occurrences, pages 2, dernier système, à page 3, premier système ; page 3, troisième système.

A partir du dernier système de la page 3, un beau motif en arpèges lance définitivement le tempo et le rythme du tanguillo ternaire, en 6/8, avec les syncopes sur la première croche de la deuxième noire pointée et les accentuations sur la dernière croche de la deuxième noire pointée caractéristiques de son phrasé. Légèrement varié, ce motif est repris en leitmotiv après les deux principales modulations de la composition : d’abord à la tonalité flamenca de Fa# ("por taranta" — page 5), puis à la tonalité flamenca sur Do#, relative de La majeur (page 7, dernier système et page 8). Notons que ces deux tonalités flamencas sont dans un rapport de dominante inversé, Do# / Fa#.

Le tanguillo est également articulé autour de deux passages en rasgueados, pages 7 et 9. On goûtera comme il se doit l’humour des deux citations qui les encadrent : d’abord celle de la ligne de basse caractéristique du tanguillo (page 6, dernier système, à page 7, premier système), puis le "paseo" de la guajira recyclé en 6/8 (page 7, troisième système) : quelque chose comme une "fusion" de deux sones caribéens, devenus flamencos, qui devrait réjouir Faustino Nuñez. Et puisque nous y sommes, on savourera également la légère touche bluesy du trait en sixtes d’où surgit inopinément la basse caractéristique du tanguillo : Mi - Do# / Mib - Do bécarre / Ré - Si... : page 6, troisième système, deuxième mesure ; page 10, deuxième système, dernière mesure.

Claude Worms

Photo du logo : Paco Villalta

Photo : Rafael Manjavacas

Transcription (Claude Worms)

NB : notre transcription est basée sur une captation en public lors d’un concert donné par Antonia Jiménez en 2019 au Centro Flamenco Fosforito de Cordoue.

"Candié" (guajira y tanguillo) — composition et guitare : Antonia Jiménez.

"Candié" (guajira y tanguillo)
"Candié" (guajira y tanguillo)

Autres compositions d’Antonia Jiménez disponibles sur Flamencoweb :

"Materna" (petenera)

"A mares" (soleá)

"Aguaviva" (alegría)

"El Cañuelo" (siguiriya y cabal)


"Candié" (guajira y tanguillo)
"Candié" (guajira y tanguillo)




Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | info visites 12998616

Site réalisé avec SPIP 4.2.3 + ALTERNATIVES

RSSfr

Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics