Antonio Fernández : "Desvariaciones flamencas"

samedi 29 septembre 2007 par Claude Worms

Autoproduction

Jeune guitariste sévillan, habitué de "La Carbonería", Antonio Blas Fernández a eu la courtoisie de nous faire parvenir son premier CD autoproduit, aussi séduisant qu’atypique. Ses références ne sont pas Vicente Amigo ou Tomatito, ni même Paco de Lucía ou Manolo Sanlúcar, mais plutôt les maîtres de l’accompagnement du cante des années 1920 / 1930, tels que Melchor de Marchena, Manolo de Huelva, Manolo de Badajoz, Perico el del Lunar, Antonio Moreno, voire Juan Gandulla "Habichuela" (sans compter Diego del Gastor). Ces influences sont particulièrement nettes, et insolites, pour les "toques festeros" : Bulerías "al golpe", et Alegrias et Tangos interprétés dans le style "corrido" de l’époque (les falsetas sont injectées dans un flux de rasgueados à jet continu, provoquant un effet de dynamique cumulative des plus réjouissant). Le programme, très copieux, comporte aussi quelques palos plus rares Garrotín, Nana, Guajira, Granaína, Malagueña, Taranta, et une Soleá et une Siguiriya.

Qu’on ne s’imagine pas pour autant être en présence d’une entreprise sèchement muséographique. Antonio Fernández s’est totalement approprié ce toque traditionnel, et nous en livre son interprétation, celle d’un guitariste du XXIème siècle : la plupart des falsetas sont des compositions personnelles, basées sur l’esthétique qu’il affectionne particulièrement, et jouées avec une fougue communicative. L’enregistrement a été réalisé dans les conditions du "live", sans aucun effet de studio, et sans même le moindre montage, ce qui nous permet de savourer le grain naturel d’une guitare "muy blanca". Nos oreilles trop habituées aux productions cliniquement aseptisées doivent donc s’accommoder des quelques imperfections techniques, et de bruits qui rendent palpables les gestes (et la sueur) du guitariste. Mais, comme le dirait Francis Marmande à propos du jazz, ce rapport corporel à l’instrument fait aussi partie de la musique.

"Desvariaciones flamencas" est une invitation au voyage vers l’Alameda des "temps héroïques". Personnellement, je n’ai pas été déçu du voyage.

Claude Worms

Galerie sonore

Bulerías : Antonio Fernández (composition et guitare)


Bulerías




Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | visites : 4684176

Site réalisé avec SPIP 1.9.1 + ALTERNATIVES

RSSfr

Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics