Les fondateurs de la guitare flamenca soliste - Pepe Martínez

lundi 25 août 2008 par Claude Worms

BIOGRAPHIE

Pepe Martínez León "Pepe Martínez" (Séville, 1923 - 1984) ne fut pas, comme la plupart de ses collègues, un enfant prodige. Sa mère, excellente saetera, le poussa à apprendre la guitare dans son enfance, mais il se lassa rapidement, préférant travailler comme boucher dans le négoce familial. La famille habitait près de l’ Alameda de Hércules, et quand il allait au marché à l’ aube, il pouvait entendre les derniers chants des cantaores travaillant dans les colmaos du quartier. C’ est ainsi qu’ il prit goût au flamenco, en écoutant aussi les disques qui attiraient la clientèle des bars de l’ Alameda.

Il se remit alors à la guitare, et commença à travailler comme professionnel à dix-sept ans : la carrière classique de l’ époque, avec des engagements successifs pour les tournées des troupes d’ "ópera flamenca", pendant lesquelles il accompagne Manuel Vallejo, Pepe Marchena, Juan Valderrama, La Niña de los Peines, Pepe Pinto, La Niña de La Puebla, Canalejas de Puerto Real, José Cepero... Il n’ abandonna jamais l’ accompagnement du cante, et enregistra avec Antonio Ranchal, Gordito de Triana, Paco Isidro, La Niña de Antequera, La Niña de La Puebla... En ce domaine, c’ est sans doute sa collaboration avec Juan Valderrama, pour l’ anthologie "Historia del cante flamenco", qui reste la plus marquante (quatre LPs Belter, 1968).

Il s’ orienta cependant rapidement vers la guitare soliste, peut-être sous l’ influence de Ramón Montoya avec lequel il travailla quelques mois au cours d’ une tournée. Ses récitals connurent un énorme succès en France, et surtout en Grande-Bretagne, où il revint longtemps chaque année. Il fut le pionnier de la diffusion du flamenco dans ce pays, ouvrant la voie à Paco Peña et Juan Martín. Au cours de ces séjours, il forma de nombreux guitaristes britanniques, notamment Harvey Jones, Ted Diggle, et John Magarshack, à qui nous devons les transcription de quelques unes de ses compositions.

LE STYLE DE PEPE MARTÍNEZ

Pepe Martínez est encore trop souvent considéré comme un simple épigone de Ramón Montoya. S’ il est vrai qu’ il reprend beaucoup des falsetas de Montoya (toujours en y ajoutant de savoureux détails personnels), ses interprétations se démarquent nettement du modèle par leur hédonisme très sévillan : délicatesse du toucher, fluidité légère du phrasé... Ses Bulerías, élégantes et mélodiques, sont aux antipodes du toque de Jerez ou de Morón, et constituent la réplique guitaristique des "canciones por Bulerías" dont les sévillans ont le secret (La Niña de los Peines, Manuel Vallejo...) Le choix des cantaores avec lesquels il a enregistré en dit d’ ailleurs long sur sa conception du flamenco : subtilité et grâce, plutôt qu’ âpreté et expressionnisme. Il a d’ autre part fréquemment inscrit au programme de ses concerts et de ses disques des compositions d’ Estebán de Sanlúcar et de Mario Escudero.

Mais ce sont surtout des formes "marginales" qui lui ont inspiré ses compositions les plus originales : Zambra, Zapateado, Colombianas, Tanguillos, Campanilleros, Fandangos de Huelva, Garrotín, et surtout Sevillanas. Pas de disque de Pepe Martínez sans une (voire deux ou trois) série de Sevillanas. Pepe Martínez nous en a légué un répertoire inégalé, tant par le nombre que par la qualité.

Claude Worms

Discographie

Comme d’ habitude, nous ne pouvons que souligner la rareté des rééditions en CD des enregistrements de Pepe Martinez...

Solo

"Pepe Martinez" : collection "Arte flamenco, vol. 8" : Mandala MAN 4865

"Maestros de la guitarra flamenca, vol. 4 : Planet Records P-1004 CD (quatre solos, couplés avec Estebán de Sanlúcar, Pepe de Badajoz, et Sabicas)

"Maestros de la guitarra flamenca, vol. 7 : Planet Records P-1007 CD (quatre solos couplés avec Antonio Albaïcin, Román el Granaíno, Pepe de Badajoz, et Justo de Badajoz)

Accompagnement du cante

Juan Valderrama : "Historia del cante flamenco" : diverses rééditions en CD

Les collectionneurs pourront rechercher les LPs suivants :

"Pepe Martínez in old Seville" : CBS 63515

"Guitarra flamenca" : Discophon SC 2217

"The lyrical guitar of Pepe Martínez" : Fontana SFL 13067

"Pepe Martínez" : Decca C 7811

"Alegrías flamencas" : Guilde Internationale du Disque SVS 2456

Pour l’ accompagnement du cante, vous pouvez aussi écouter l’ intégrale de ses trois EPs Hisavox avec Antonio Ranchal dans notre rubrique "Archives sonores".

Bibliographie

Ángel Álvarez Caballero : "El toque flalmenco" - Alianza Editorial, Madrid, 2003

Norberto Torres : "Historia de la guitarra flamenca" - Editorial Almuzara, Séville, 2005

Partitions

John Magarshack : "Six pieces for guitar by Pepe Martínez" - Schott & Co., Londres, 1960

John Magarshack : "Album, guitare flamenca par Pepe Martínez" - J. Garzon, Paris, 1959

Ivor Mairants : six pièces séparées ("De Sevilla al Rocio", Sevillanas / Campanilleros / Garrotín / "Rumores de Azanaque", Soleá / "Colombianas flamencas" / Alegrías y Tanguillo de Cádiz) - Mills Music Ltd, Londres, 1968 - 1973

Transcription de quatre Sevillanas de Pepe Martínez"

Elles sont extraites de trois enregistrements différents :

_ Les deux premières, de "Brisas de Simón Verde" (album "Pepe Martínez in old Seville" - CBS)

_ La troisième, de "Punteos de Sevillanas" (album "Guitarra flamenca" - Discophon)

_ La quatrième, de "De Sevilla al Rocío" (album "The lyrical guitar of Pepe Martínez" - Fontana)

Note sur les transcriptions

Les Sevillanas sont basées sur des cycles métriques de six pulsations. Comme pour les Fandangos de Huelva, ces cycles sont divisés différemment selon que l’ on se base sur la battue du pied du guitariste (ou les palmas, le cajón...), ou sur la structure harmonique des introductions en rasgueados :

_ Pour le rythme, la battue est ternaire :

|| |1| 2 3 |4| 5 6 || (donc, une mesure à 6/4, pour une pulsation à la noire)

_ Pour la structure harmonique, la division est binaire : deux temps sur l’ accord de dominante + quatre temps sur l’ accord de tonique (ou deux temps sur l’ accord du deuxième degré + quatre temps sur l’ accord du premier degré pour les Sevillanas en mode flamenco) :

|| |1| 2 |3| 4 5 6 || (donc une mesure à 3/2 pour une pulsation à la noire)

Pour l’ accompagnement des cantes comme pour les falsetas, la structure harmonique peut être, selon les moments, ternaire ou binaire.

Nous avons opté pour une mesure à 3/2, pour rendre plus claire la structure harmonique. An début de chaque transcription, les deux temps sur l’ accord de dominante précède la première barre de mesure, qui marque donc le passage de l’ accord de tonique. Chaque mesure correspond donc aux temps 3 / 4 / 5 / 6 / 1 / 2 du cycle, dans cet ordre. Les golpes marqués par Pepe Martínez correspondent à la battue du pied, donc aux temps 1 et 3 de chaque cycle.

Si vous souhaitez enchaîner les quatre Sevillanas sans rupture de rythme, il vous suffit de placer le premier golpe sur le cinquième temps de la dernière mesure de la Sevillana précédente (sur la demi-pause). Ou encore, si vous pratiquez la battue ternaire, sur la battue qui suit le dernier accord de la Sevillana précédente. La coda de la deuxième Sevillana comporte deux temps de trop. Si vous voulez jouer strictement a compás, il suffit de supprimer les notes qui suivent le premier Mi à vide (croches Sol# et Fa#, puis noire Mi), et de passer directement à l’ accord conclusif.

Pour la section modulant en Mi Majeur de la deuxième Sevillana : à la première mesure, au temps 4, Pepe Martínez joue un Sol bécarre sur la troisième corde à vide, et non un Sol# quatrième corde. C’ est accidentel, parce qu’ il lâche le Sol# troisième corde pour effectuer le passage en quatrième position. Le Sol bécarre étant faux, j’ ai pris la liberté de changer le doigté pour restituer le Sol#.

JPG - 438.4 ko
Sevillana 1 / page 1

JPG - 392.3 ko
Sevillana 1 / page 2

JPG - 106.1 ko
Sevillana 1 / page 3

JPG - 432.8 ko
Sevillana 2 / page 1

JPG - 351.2 ko
Sevillana 2 / page 2

JPG - 420.1 ko
Sevillana 3 / page 1

JPG - 195.8 ko
Sevillana 3 / page 2

JPG - 471.5 ko
Sevillana 4 / page 1

JPG - 393.9 ko
Sevillana 4 / page 2

Galerie sonore

Quatre Sevillanas de Pepe Martínez


Sevillana 1
Sevillana 2
Sevillana 3
Sevillana 4




Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | visites : 7100908

Site réalisé avec SPIP 1.9.1 + ALTERNATIVES

RSSfr

Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics