Manuel Cano (2) : "Tonadas populares"

vendredi 27 décembre 2019 par Claude Worms

Transcriptions intégrales de sept compositions de Manuel Cano : "Bulerías del Anda Jaleo" / "Canción albaicinera" / "El Café de Chinitas" / "Nana de Sevilla" / "Tres morillas" / "El Vito" / "Zorongo".

Colección de tonadas populares - LP Hispavox HH 10376, 1970

Manuel Cano Tamayo "Manuel Cano" (Grenade, 1925-1990) fut à la fois l’héritier d’une longue tradition et un précurseur. Comme ses compatriotes et prédécesseurs Francisco Rodríguez "Murciano", Manuel Jofré ou Ángel Barrios, il puisa son inspiration dans la totalité du répertoire vernaculaire andalou - folklorique et flamenco -, perpétuant ainsi l’œuvre de guitaristes-compositeurs de la seconde moitié du XIXe siècle (Julián Arcas, Tomás Damas, Juan Parga et Rafael Marín notamment).

Comme se contemporains Sabicas et Mario Escudero, il opta rapidement pour une carrière de concertiste, qu’il mena essentiellement hors d’Espagne, sans toutefois émigrer comme eux - ce qui ne l’empêcha pas de pratiquer assidûment l’accompagnement du cante, pour des artistes de premier plan tels Manuel Celestino "Cobitos", Curro de Utrera, Antonio Mairena, Naranjito de Triana, José Menese et Carmen Linares. Amateur passionné autant que musicien, il collectionna les 78 tours incunables et les guitares, dont il fit généreusement profiter les aficionados. A une époque où ils étaient inaccessibles, son livre pionnier sur la guitare flamenca était accompagné d’enregistrements restaurés de Juan Breva, Manuel Centeno, Antonio Chacón, "Chaconcito", Cojo de Málaga, Niño Gloria, Niño de La Isla, Niño Medina, Cayetano Muriel "Niño de Cabra", Pastora Pavón "Niña de los Peines", Sebastián Muñoz "el Pena", José Muñoz "Pena hijo", Antonio Rengel, Manuel Torres et Diego Bermúdez "el Tenazas". (CANO, Manuel. La guitarra : Hhstoria,estudios et aportaciones al arte flamenco. Cordoue, Universidad de Córdoba, 1986 - réédition : Séville, Ediciones Giralda, 2006). Sa collection de guitares a fait l’objet de la création à Tokyo d’une "Fondation Manuel Cano", où les guitaristes peuvent jouer ses instruments historiques en concert ou pour enregistrer.

C’est sans doute cette orientation vers le concert soliste qui conduisit Manuel Cano à adopter, le premier, les guitares "negras" (en palissandre), dont il tirait une inimitable sonorité pleine et puissante. On sait que son exemple sera suivi par la plupart des guitaristes de la génération suivante, à commencer par Víctor Monge "Serranito", Manolo Sanlúcar et Paco de Lucía. "Musicien de flamenco" avant l’heure (selon l’heureuse expression de notre ami Norberto Torres Cortés) plutôt que "flamenco de vivencias", il resta cependant volontairement marginal par rapport aux us et coutumes du "mundillo" professionnel de son époque. C’est sans doute l’une des raisons du purgatoire dans lequel son œuvre est inexplicablement reléguée depuis son décès, en dépit de nombreuses innovations qui préfigurent certaines tendances de la guitare flamenca contemporaine - nous aurons l’occasion de nous y attarder à propos des compositions dont nous vous propserons les transcriptions. Pour l’heure, il serait urgent que le label EMI se décide enfin à rééditer dignement au moins ses deux chefs d’œuvre, gravés pour Hispavox en 1963 et 1966 - respectivement : "Temas flamencos para concierto" (Hispavox HHS 10-342) et "El flamenco fabuloso de Manuel Cano" (Hispavox HH 10-295). En attendant que la ténacité de José Manuel Gamboa nous rendent ces précieux témoignages, nous y puiserons toutes les pièces des prochains chapitres de cette anthologie.

NB : pour plus d’informations sur la biographie et la discographie de Manuel Cano, nous renvoyons nos lectrices et lecteurs à notre article "Les fondateurs de la guitare flamenca soliste. Manuel Cano".

Avant d’aborder le répertoire strictement flamenco de Manuel Cano, nous commençons notre anthologie par sept pièces brèves de veine "folklorique", un domaine dans lequel il fut également pionnier. Il s’inspira essentiellement des "Canciones españolas antiguas" harmonisées par Federico García Lorca, mais également du style d’Ángel Barrios, dont il enregistra d’ailleurs plusieurs œuvres, plus ou moins remaniées : "Bulerías del Albaicín", "De Cádiz a La Habana" (guajiras) et cinq autres pièces regroupées en une suite intitulée "Motivos andaluces" (pour cette dernière : LP RCA PL 35213, 1979). Sa propre "Suite granadina" (LP Vik 3046, 1968) s’inscrit dans la même esthétique.

Manuel Cano livre ses propres versions des "Canciones" de García Lorca dès 1961, avec un premier EP enregistré pour RCA ("Cuatro canciones de García Lorca" - RCA LPC-5030). Ce coup d’envoi sera suivi de trois autres gravures pour Hispavox : les trois volumes de ses "Tonadas populares (1962 et 1963 - EPs HH 16391, 16392 et 16393) seront finalement compilés en un LP intitulé "Colección de tonadas populares" (Hispavox HH 10-376, 1970). Selon les éditions, le programme de l’album comprend quinze ou dix-sept pièces, Manuel Cano ayant ajouté quelques thèmes originaux à ceux de García Lorca, dont la "Canción albaicinera" dont vous trouverez la transcription ci-dessous. Manuel Cano reviendra sur les "Canciones" de García Lorca en 1967, en duo avec Víctor Monge "Serranito" ("Tensión de sonoridades para dos guitarras flamencas" - LP Hispavox HH S 10-300).

Nous aurons l’occasion ultérieurement de voir comment ce répertoire peut être considéré comme le laboratoire de la production flamenca de Manuel Cano. Remarquons d’ores et déjà la fréquence des formes en thème et variations et en rondo varié, et son goût pour la scordatura avec la sixième corde en Ré, qu’il utilise aussi bien pour les tonalités de Ré majeur et Ré mineur que, de manière plus originale, pour le mode flamenco sur La ("por medio"). Plus singulière encore, la scordatura avec sixième corde en Ré et cinquième corde en Sol ("Canción albaicinera", dont seul Estebán de Sanlúcar avait déjà fait usage ("Mantillas de feria") sera reprise pour les "Fandangos de la Alpujarra" (de l’album "El flamenco fabuloso de Manuel Cano", et anticipe sur les expérimentations de Rafael Riqueni, Gerardo Nuñez ou Tomatito.

Claude Worms.

Autres compositions de Manuel Cano disponibles sur ce site :

Villancicos jerezanos

Bulerías del Albaicín

Fandangos de la Alpujarra

Transcriptions (Claude Worms)

NB : dans le livre sus-mentionné, on trouvera cinq autres "Canciones" de García Lorca arrangées par Manuel Cano : "Despierte la novia" (romance de boda), "Los mozos de Monleón", "La Tarara", "Los peregrinitos" et et "Sevillanas del siglo XVIII" (transcriptions : José Corrales).

1) Bulerías del Anda Jaleo

Bulerías del Anda Jaleo / 1
Bulerías del Anda Jaleo / 2
Bulerías del Anda Jaleo / 3
Bulerías del Anda Jaleo / 4
Bulerías del Anda Jaleo

2) Canción albaicinera

Canción albaicinera / 1
Canción albaicinera / 2
Canción albaicinera

3) El Café de Chinitas

El Café de Chinitas / 1
El Café de Chinitas / 2
El Café de Chinitas / 3
El Café de Chinitas

4) El Vito

El Vito / 1
El Vito / 2
El Vito / 3
El Vito / 4
El Vito / 5
El Vito / 6
El Vito / 7
El Vito

5) Nana de Sevilla

Nana de Sevilla / 1
Nana de Sevilla / 2
Nana de Sevilla

6) Tres morillas

Tres morillas / 1
Tres morillas / 2
Tres morillas

7) Zorongo

NB : pour le Zorongo, nous avons adopté une écriture "à l’ancienne", en 3/8. On pourra rétablir les hémioles (2 mesures à 3/8 = une mesure à 3/4) en fonction du placement des accords dans la mesure.

Zorongo / 1
Zorongo / 2
Zorongo / 3
Zorongo

Bulerías del Anda Jaleo / 1
Bulerías del Anda Jaleo / 2
Bulerías del Anda Jaleo / 3
Bulerías del Anda Jaleo / 4
Bulerías del Anda Jaleo
Canción albaicinera / 1
Canción albaicinera / 2
Canción albaicinera
El Café de Chinitas / 1
El Café de Chinitas / 2
El Café de Chinitas / 3
El Café de Chinitas
El Vito / 1
El Vito / 2
El Vito / 3
El Vito / 4
El Vito / 5
El Vito / 6
El Vito / 7
El Vito
Nana de Sevilla / 1
Nana de Sevilla / 2
Nana de Sevilla
Tres morillas / 1
Tres morillas / 2
Tres morillas
Zorongo / 1
Zorongo / 2
Zorongo / 3
Zorongo




Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | info visites 10998932

Site réalisé avec SPIP 3.2.7 + ALTERNATIVES

RSSfr

Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics