Articles les plus récents

Les fondateurs de la guitare flamenca soliste - Manolo de Huelva

lundi 21 juillet 2008 par Claude Worms
On pourra s’ étonner de voir figurer dans cette série d’ articles un guitariste dont la discographie soliste est très réduite, et parait peu significative. C’ est que Manolo de Huelva était peu enclin à divulguer ses compositions, que ce soit par l’ enseignement, le concert, ou l’ enregistrement. Il faudra donc se fier à la tradition orale : tous les témoignages concordent pour souligner son influence occulte sur la plupart des tocaores de sa génération (Niño Ricardo, Sabicas, Melchor de Marchena...) > suite

"La nuit espagnole" au Petit Palais

Flamenco, avant-garde et culture populaire - 1865 / 1936
lundi 21 juillet 2008 par Claude Worms
Exposition au Petit Palais, du 5 juillet au 31 août 2008 Co-organisation : Musée des Beaux Arts de Paris / Sociedad Estatal por la Acción Cultural Exterior / Museo Reina Sofía de Madrid Tous les jours, sauf lundi et jours fériés, de 10h à 18h (nocturnes le jeudi jusqu’ à 20h) Avenue Winston Churchill / 75008 / Paris Tél : 01.53.43.40.00 > suite

Romerito de Jerez

samedi 19 juillet 2008 par Claude Worms
"4 cantes de Romerito de Jerez" : EP RCA 3-21158 (1973) / Guitare : Melchor de Marchena "El cante de Romerito de Jerez" : LP Zafiro ZL 180 (1976) / Guitare : José Cala "El Poeta" Issu d’ un illustre famille cantaora (son frère, Juan Romero Pantoja, est l’ un des plus célèbres saetero de Jerez), Manuel Romero Pantoja "Romerito de Jerez" est né en 1932. Le début de sa carrière est lié à celle de Terremoto : tous deux ont d’ abord chanté et dansé dans les tavernes de Jerez, puis au "cortijo" El Guajiro de Séville. Après un bref passage par le "cuadro" de Matilde Coral, Romerito mènera l’ essentiel de ses activités artistiques dans des tablaos, d’ abord à Madrid ("Los Canasteros" et "Las Brujas"), puis à Séville ("La Cuadra" et "Los Gallos"). Il a participé à la troisième "Biennale d’ Art Flamenco" de Séville, et obtenu la "Copa Jerez de Cante" décernée par la "Cátedra de Flamencología" de Jerez. Il réside (...) > suite

Les fondateurs de la guitare flamenca soliste - Mario Escudero

vendredi 18 juillet 2008 par Claude Worms
BIOGRAPHIE Mario Escudero est né le 11 octobre 1928 à Alicante ("par hasard", selon ses propres termes), mais il a passé ses années d’ enfance entre Saragosse, Saint-Sébastien, et surtout Madrid, où il étudie la guitare. Il reçoit ses premières leçons de son père (un de ses oncles était aussi guitariste), mais ses deux maîtres déclarés furent Ramón Montoya et Niño Ricardo. Sa famille quitte l’ Espagne à la fin de la Guerre Civile, en 1939, et s’ exile quelques années en France. Le père de Mario forme alors de "Trio Escudero", avec sa mère pour le chant (elle était "cupletista"), et l’ une de ses tantes pour la danse. La formation familiale tourne dans toute la France, et se produit aux côtés de vedettes du music-hall de l’ époque (Mistinguet, Maurice Chevalier...). C ’est à l’ occasion de l’ une de ces tournées que Mario Escudero débute sur scène, au cinéma Galia de Bordeaux. De retour en Espagne, il se (...) > suite

Antonio Ranchal

dimanche 13 juillet 2008 par Claude Worms
Trois EPs Hispavox HH 16-224, HH 16-225, HH 16-226 (1961) / guitare : Pepe Martinez Antonio Ranchal y Álvarez de Sotomayor "Antonio Ranchal" est né à Lucena en 1929. Spécialiste des cantes locaux (Fandangos de Lucena, Soleares et Alegrías de Córdoba...), il obtint en 1959 le premier prix du "Concurso Nacional de Córdoba pour Les Granaínas, et les Fandangos de Huelva, Lucena et Almería. Figure importante des festivals andalous dans les années 1960, il se retira à Puente Genil à partir de 1969, réservant ses récitals à quelques festivals locaux et aux peñas de la région, en particulier la "Peña Fosforito" et la "Peña Cultural Frasquito", dont il était membre d’ honneur. Il nous a quitté en 1993. Depuis, aucun label discographique ne s’ est malheureusement soucié de nous restituer son legs discographique. De gauche à droite : Antonio Ranchal, Antonio Fernández Díaz "Fosforito", Julián Estrada, David (...) > suite

Les fondateurs de la guitare flamenca soliste - Estebán de Sanlúcar & Luis Maravilla

vendredi 11 juillet 2008 par Claude Worms
BIOGRAPHIES Esteban de Sanlúcar La biographie d’ Esteban Delgado Bernal "Esteban de Sanlúcar" (Sanlúcar de Barrameda, 1912 - Buenos Aires, 1989) peut être résumée en quelques lignes. Comme son frère Antonio, il fait ses classes à Séville, dans les "cafés cantantes" et des soirées privées, accompagnant les cantaores qui gravitent autour de l’ Alameda de Hercules. Dès 1935, Fernando el de Triana, cantaor et écrivain, lui consacre une notice dans son livre "Arte y artistas flamencos : "... o me equivoco, o quedara consagrado para poder figurar entre las grandes figuras de la guitarra flamenca" (réédition : Ediciones Demófilo - Córdoba, 1978). En effet, Esteban de Sanlúcar ne tarde pas à être l’ un des guitaristes habituels des tournées d’ "ópera flamenca", avec toutes les grandes têtes d’ affiche de l’ époque : La Niña de Los Peines, Angelillo, Pepe Marchena, Antonio Mairena, Juanito Valderrama... L (...) > suite

Enrique Morente : "Pablo de Málaga"

CD : El Caimán CDDG 102 (2008)
mardi 8 juillet 2008 par Claude Worms
La tentation est grande de saluer chaque nouvel enregistrement d’ Enrique Morente comme son meilleur... jusqu’ au suivant. Nous prendrons pourtant ce risque pour "Pablo de Málaga", malgré "Homenaje flamenco a Miguel Hernández" (1971), "Homenaje a Don Antonio Chacón" (1977), "Misa flamenca" (1991), "Omega" (1996), "Morente-Lorca" ((1998), ou "El pequeño reloj" (2003). Pour ne citer que quelques pics d’ un massif discographique qui compte déjà une vingtaine de sommets, presque tous indispensables... > suite

Pitingo : "Soulería" / Israel : "Naranjas sobre la nieve"

lundi 7 juillet 2008 par Claude Worms
"Soulería" : CD + DVD Universal 06023 17651852 (2008) "Naranjas sobre la nieve" : CD Karonte KAR 7721 (2008) > suite

José Sorroche

Manuel Ávila
mardi 1er juillet 2008 par Claude Worms
Deux maîtres des cantes de Levante > suite

Les fondateurs de la guitare flamenca soliste - Sabicas

lundi 30 juin 2008 par Claude Worms
La vie et la carrière de Sabicas sont un éclatant démenti du dogme selon lequel il faudrait être andalou pour prétendre jouer du flamenco "authentique" : l’ un des plus extraordinaires guitaristes et compositeurs de l’ histoire du flamenco est navarrais, et a passé la plus grande partie de sa vie en Amérique. C’ est sans doute ce long "exil" qui explique que Sabicas ait été le premier tocaor à se consacrer essentiellement au concert soliste : sa discographie en ce domaine, malgré celles de Paco de Lucía ou de Manolo Sanlúcar, reste de moins la plus abondante. > suite

Todo en español
Agenda des spectacles





Dessins, peintures et sculptures de Miguel Alcala



Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | visites : 8721158

Site réalisé avec SPIP 1.9.1 + ALTERNATIVES

RSSfr

Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics