Salvador Andrades (2) : "Pequeñas manitas" (granaína)

mardi 29 octobre 2019 par Claude Worms

Transcription intégrale de la composition de Salvador Andrades

Dès la séquence harmonique de l’introduction de "Pequeñas manitas" (Am79 - F - C9 - C7/Bb - B(b9) : première page, deux premiers systèmes), Salvador Andrades annonce l’un des traits les plus originaux de sa granaína, l’usage du cinquième degré diminué du mode flamenco sur Si, Fa bécarre au lieu de Fa#. Dans cette cadence, il suit en cela l’un des usages des guitaristes de Grenade (Pepe Habichuela notamment), une cadence secondaire IV-I sur le deuxième degré (F - C) remplaçant la cadence V-I (G7-C) usuelle. Mais dans la suite de la composition, ce Fa bécarre réapparaît avec insistance, cette fois pour créer une ambigüité "impressionniste" que n’aurait pas reniée Debussy entre le mode flamenco "por granaína" (sur Si), la tonalité de Ré mineur (cf. le trémolo) et le mode flamenco sur Mi, "por arriba". On trouvera un magnifique exemple de l’alternance serrée entre les modes flamencos sur Si et sur Mi page 6 : après une entame classique dans la tonalité relative mineure du mode "por granaína" (Em), il reprend un trait descendant en picado que l’on trouvait déjà dans la malagueña "En la cuna" (avec deux notes étrangères au mode flamenco sur Si, Fa bécarre et Sol#), poursuivi par une gamme brisée ascendante jusqu’au Fa bécarre (première corde, treizième case). La récurrence des notes Ré, Fa bécarre et Sol# suggère un accord de E7(b9), caractéristique du mode flamenco sur Mi, qui conduit par une cadence secondaire V-I sous-entendue à un accord de Am (demi-barré V), qui renoue avec le mode "por granaína" - cet accord est souvent utilisé comme relatif mineur du deuxième degré, C. La falseta est conclue par une coda en huitième position qui exploite de manière très expressive la dissonance de seconde mineure Do-Si, l’un des principaux marqueurs de la granaína.

Cette succession haletante d’évènements musicaux, en quelques secondes, est caractéristique de la concision du style de Salvador Andrades, que nous avions déjà relevée à propos de sa malagueña. Nous retrouvons également ici le refus des arpèges interminables, remplacés par le dynamisme de gammes fulgurantes, le lyrisme du trémolo, et l’art de revisiter de manière originale les fondements historiques du palo - cf. les broderies sur la cadence II-I en deuxième position des pages 7 (trois derniers systèmes) et 8 (premier système).

Le reste ne s’explique pas, et résiste à la cuistrerie de l’analyse - entre autres, le thème lumineux et lapidaire qui revient en leitmotiv tout au long de la pièce, sur une séquence B7(#5) - Em79 - C7M9 (première occurrence page 2, deuxième système).

Claude Worms

NB : nous sommes particulièrement reconnaissant à Salvador Andrades, qui a eu la courtoisie de nous autoriser gracieusement à publier cette pièce (d’autres suivront) et la patience de réviser minutieusement notre transcription.

Autres compositions de Salvador Andrades disponibles sur ce site :

"En la cuna" (malagueña) : En la cuna

Transcription (Claude Worms ; révision : Salvador Andrades)

PDF - 876.1 ko
"Pequeñas manitas" / 1

PDF - 881.6 ko
"Pequeñas manitas" / 2

PDF - 842.6 ko
"Pequeñas manitas" / 3

PDF - 839.7 ko
"Pequeñas manitas" / 4

PDF - 745.3 ko
"Pequeñas manitas" / 5

PDF - 879.7 ko
"Pequeñas manitas" / 6

PDF - 837.9 ko
"Pequeñas manitas" / 7

PDF - 847.1 ko
"Pequeñas manitas" / 8

PDF - 644.6 ko
"Pequeñas manitas" / 9

MP3 - 4.4 Mo
"Pequeñas manitas" (granaína)


"Pequeñas manitas" / 1
"Pequeñas manitas" / 2
"Pequeñas manitas" / 3
"Pequeñas manitas" / 4
"Pequeñas manitas" / 5
"Pequeñas manitas" / 6
"Pequeñas manitas" / 7
"Pequeñas manitas" / 8
"Pequeñas manitas" / 9
"Pequeñas manitas" (granaína)




Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | visites : 9941524

Site réalisé avec SPIP 1.9.1 + ALTERNATIVES

RSSfr

Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics