Poster un message

En réponse à :

Chloé Paola Houillon : "Le flamenco : vitalité et limites de la pensée de Jean-Jacques Rousseau" (II)

Deuxième partie
samedi 20 février 2016 par Maguy Naïmi

Le chant flamenco ou comment retrouver l’origine perdue des langues
ENTRE VOIX PRIMITIVE ET VOIX ARTICULEE
"Rousseau donne une importance au texte non pas parce qu’il est signifiant mais en tant qu’il impose une mesure à la mélodie. C’est d’ailleurs ce qui lui fait rejeter la musique française en tant qu’elle met en musique la langue française et donc, "son absence de prosodie" (…). Le chant flamenco cherche t-il à nous faire entendre un texte ? La mélodie est–elle mise en musique de la parole (...)


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?



Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | info visites 11455960

Site réalisé avec SPIP 3.2.7 + ALTERNATIVES

RSSfr

Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics