Enrique de Melchor (5) : "Sonando" (soleá)

dimanche 9 juin 2019 par Claude Worms

Transcription intégrale de la composition d’Enrique de Melchor.

"Arco de las rosas" - Fonomusic CD-8113, 1998.

La soleá est l’un des palos d’excellence de Melchor de Marchena et Enrique de Melchor. Ce dernier en a enregistré pas moins de quatre versions : "Bata de cola" (1977), "Mi verea" (1991), "A mi padre Melchor" (1996) et "Sonando (1998).

L’évolution chronologique de ces pièces montre que le compositeur décante de plus en plus son écriture, et que l’interprète tend à renouer avec le style de son père, par ses attaques incisives (picado et pulgar), un usage subtil du rubato et, surtout, par la variété des divisions de la pulsation combinée à de multiples ligados (alternance rapide de croches et triolets, doubles croches et triolets, voire triples croches) - autant de figurations du cante avec les moyens du toque. Dans ces conditions, pour permettre un déchiffrage relativement aisé, nous avons opté pour une notation rythmique volontairement "simplifiée" dont nous espérons cependant qu’elle respecte et éclaire les intentions du guitariste - l’écoute attentive de l’enregistrement est ici indispensable.

On notera également qu’Enrique de Melchor a pleinement assimilé les procédés harmoniques du toque contemporain, qu’il veille à intégrer sans hiatus aux patrons traditionnels : "fausses" modulations au mode flamenco sur La, soit par l’insistance sur l’accord de A7/Bb dans une cadence V-I sur le septième degré (A7 - Dm, page 2, dernier système), soit par l’insistance sur l’accord de Bb dans une cadence IV - I sur le deuxième degré (Bb - F, page 4, deux derniers systèmes) ; usage de l’accord de Ab substitué au quatrième degré, Am (page 5, premier système) et de l’accord de F# (ou Gb) substitué à l’accord du troisième degré, G (page 6, dernier système) ; séquence Eb - F - E remplaçant la cadence traditionnelle III - II - I, G - F - E (page 7, trois derniers systèmes) etc.

Enfin, la composition s’achève de manière très originale (nous n’en connaissons pas d’autre exemple) sur une évocation du fandango por soleá, soulignée par un rubato particulièrement suggestif (à partir de la page 8, troisième système).

Claude Worms

Enrique de Melchor (4) : Vivencias (taranta)

Enrique de Melchor (3) : Amanecer (minera)

Enrique de Melchor (1et2) : De Santiago a Triana (bulerías)/Solera (bulerías)

La décade prodigieuse.4 / Enrique de Melchor - avec une transcription intégrale de la granaína "A mi padre Melchor", extraite du LP "Sugerencias" Zafiro MPL-179, 1983).

Hommage à Enrique de Melchor - avec une transcription intégrale de la siguiriya "Raíz flamenca", extraite du CD de même titre (East West 5046760732, 2005).

Transcription (Claude Worms)

JPG - 1.6 Mo
"Sonando" / 1

JPG - 1.6 Mo
"Sonando" / 2

JPG - 1.6 Mo
"Sonando" / 3

JPG - 1.6 Mo
"Sonando" / 4

JPG - 1.7 Mo
"Sonando" / 5

JPG - 1.6 Mo
"Sonando" / 6

JPG - 1.7 Mo
"Sonando" / 7

JPG - 1.6 Mo
"Sonando" / 8

JPG - 1.6 Mo
"Sonando" / 9

JPG - 1.5 Mo
"Sonando" / 10

MP3 - 4.6 Mo
"Sonando" (soleá)


"Sonando" (soleá)




Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | visites : 9677690

Site réalisé avec SPIP 1.9.1 + ALTERNATIVES

RSSfr

Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics