"Carrete. Al compás de la vida"

"Aventuras y desventuras de un bailaor diferente" / De Francis Mármol et Paco Roji Doña

dimanche 31 octobre 2010 par Maguy Naïmi

Livre publié à compte d’auteur que l’ on peut se procurer à « El flamenco vive » ( Madrid ) ou bien en contactant Paco Roji , à sa boutique FlamenKa ( Málaga )

Málaga, 2010 / 95 pages / texte en espagnol

Présentation du livre : Taberna Flamenca Pepe López, Torremolinos, 19 octobre 2010.

De gauche à droite : Roque López, Paco Roji, Encarnación Navarro, Carrete, Francis Mármol.

Archives photographiques Flamenka

Paco Roji et sa boutique FlamenKa ( pasillo Santa Isabel - Málaga ) avaient déjà fait l’ objet d’ un article lors de la parution d’ un premier livre sur La Repompa. Le voici qui récidive avec un livre écrit en collaboration avec Francis Mármol et publié à compte d’auteur , intitulé "Carrete al compás de la vida . Aventuras y desventuras de un bailaor diferente" .

El Refugio - Málaga, 1955 / Collection Paco Roji et Paco Fernández

Les deux auteurs, après une présentation à la Biennale de Séville où le livre a reçu un bon accueil de la part de la presse locale , ont décidé de le présenter à Torremolinos , au fameux tablao "Taberna Flamenca" de Pepe López , où Carrete avait débuté il y a 55 ans. L’ artiste lui même était présent, et on lui a donné la parole pour qu’ il raconte quelques anecdotes sur sa vie d ’artiste . Il s’ est montré ému et particulièrement reconnaissant de l’ hommage qui lui était rendu dans ce livre, et ne s’ est pas fait prier pour nous régaler d’ une série de réflexions sur sa vie, à la fois drôles, humbles, émouvantes et poétiques , à l’ image du livre. Je vous en livre quelques unes en langue originale :

"He vivido tragedias muy duras y momentos muy divertidos..."

"Mi vida ha sido muy bonita, he tenido suerte..."

"Mi madre me tuvo en una era y me echó con el viento..."

"El deseo de mi vida es seguir mi ritmo, es seguir como voy... humildemente".

Carrete est toujours en activité , il donne des cours au centre culturel Pablo Picasso à Torremolinos, et pour pouvoir assister à ses cours, il faut s’ inscrire sur liste d’ attente.

Le livre raconte, selon ses auteurs, " l’ histoire d’un homme différent", depuis la naissance et l’ enfance misérable dans une Espagne de la faim (1er chapitre) jusqu’ à la reconnaissance finale et l’ hommage rendu à la première Biennale de Málaga (Biennale qui malheureusement n’ a pas perduré ) dans le dernier chapitre, en passant par la première étape de sa vie d’ artiste, ses premiers pas (chapitre 2) et les années folles de la Torremolinos des fêtes et des tablaos (chapitre 3). Dans le chapitre 4, intitulé de façon humoristique "Hollywood - Torremolinos - Madrid y casi al cielo", n’ oubliez pas de lire le paragraphe drôlatique intitulé "Leyéndole la Biblia a Camarón y Paco de Lucía".

El Jaleo - Torremolinos, 1968 / Collection Paco Roji et Paco Fernández

J’ ai lu ce livre avec plaisir, je me suis amusée au récit picaresque de la vie de Carrete : cet homme m’ a ému par sa simplicité et son humanité. Sa vitalité et sa joie de vivre sont communicatives. C ’est un ouvrage sans prétention, mais il est illustré de nombreuses photos de l’ époque au parfum nostalgique, et on se laisse prendre à son charme. Il a le mérite de nous rappeler qu’ il existe un flamenco de Málaga , même s’ il n’a pas le prestige de celui de Séville ou de Jerez. Paco Roji et Francis Mármol continuent leur œuvre militante pour le remettre au goût du jour. Pourquoi ne pas relancer l’ idée d’ une Biennale à Málaga, qui alternerait avec celle de Séville, comme cela avait été tenté il y a quelques années ?

Flamenka

El Flamenco Vive

Maguy Naïmi





Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | visites : 9419108

Site réalisé avec SPIP 1.9.1 + ALTERNATIVES

RSSfr

Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics