Poster un message

En réponse à :

René Robert, le charme discret d’un portraitiste

lundi 5 janvier 2015 par Corinne Savy
Le flamenco entre camera obscura et camera lucida (chronique sur la photographie de flamenco) - 1
A l’occasion de sa 25ème édition, le Festival Flamenco de Nîmes rendra hommage à René Robert, par une exposition au Carré d’Art (mur Foster) : un parcours d’un demi-siècle (1967-2015) en 48 photographies.
Les photographies de René Robert m’ont toujours étonnée. Elles me ramènent sans cesse à cet "étonnement" dont parle Roland Barthes dans son livre La chambre claire. Note sur la photographie ; "un (...)



Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | visites : 6638012

Site réalisé avec SPIP 1.9.1 + ALTERNATIVES

RSSfr

Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics