Hommage à Ramón de Algeciras

dimanche 12 avril 2009 par Claude Worms

Né le 5 février 1938 à Algeciras, Ramón Sánchez Gómez "Ramón de Algeciras" est décédé à Madrid, le 20 janvier 2009, des suites d’ un cancer.

Frère aîné de Paco et Pepe de Lucía, Ramón de Algeciras a été initié à la guitare par son père, Antonio Sánchez Pecino. Il fait ses débuts dans le cadre familial, accompagnant sa soeur María, et les nombreux amis de la famille, tel Antonio el Chaqueta. Sa carrière professionnelle commence réellement avec son engagement dans la troupe de Juanito Valderrama, dans laquelle il restera onze ans, et où il se produit avec Niño Ricardo. Il restera dès lors fidèle au style de ce maître, dont il fut assurément le plus brillant disciple. Il sera ensuite le partenaire d’ Antonio Mairena, Pepe Marchena, la Niña de los Peines, Pepe Pinto, Fosforito..., avant d’ entrer dans la compagnie du bailaor Antonio, dont il accompagnera les tournées pendant trois ans. Dans les années 1970, il travaille dans des tablaos renommés de la capitale espagnole, et devient le guitriste attitré de Camarón de La Isla.

De cette période date l’ essentiel de son legs discographique : plus d’ une centaine d’ enregistrements pour le label Fontana et ses sous marques (Triumph notamment), avec La Susi, La Sallago, Paco Toronjo, Curro de Utrera, Luis de Córdoba, Gabriel Moreno, Chiquito de Camas, Juan Cantero, Juan Villar, Agustín "el Gitano"..., et de nombreux cantaores de Grenade (Chocolate de Granada, Paco el Curro, Victorino de los Pinos, et Manuel Celestino "Cobitos" - le seul LP gravé par ce dernier). Ses nombreux enregistrements avec Chato de La Isla sont d’ une qualité exceptionnelle.

En duo avec son frère Paco, Ramón participe activement aux premiers albums de Camarón (Alegrías, Bulerías, Fandangos de Huelva, Tangos, Verdiales), et enregistre quelques disques musicalement anecdotiques, bien que techniquement spectaculaires ("Canciones andaluzas para dos guitarras" - Philips, 1967 ; "Dos guitarras flamencas en América latina" - Philips 1967 ; "Paco de Lucía y Ramón de Algeciras en Hispanoamérica" - Philips, 1969). Pour prendre la mesure de la qualité du duo, on écoutera plutôt l’ enregistrement en public du concert du Teatro Real de Madrid ("Paco de Lucía en vivo desde el Teatro Real" - Philips, 1975), ou le disque réalisé avec le bailaor Raúl ("El mundo del flamenco" - Philips, 1971).

A partir de la formation du sextet de Paco de Lucía, Ramón de Algeciras abandonne pratiquement la guitare (il se cantonne à quelques parties de guitare rythmique), pour se consacrer à la fonction de manager du groupe, et participer à sa direction musicale.

Ramón de Algeciras a toujours refusé d’ enregistrer en solo. Il ne dérogera à cette règle que pour participer au disque - hommage à Niño Ricardo ("In memoriam Niño Ricardo" - Polydor, 1972), avec une version de "Recuerdo a Sevilla", titrée "Recuerdo del Sevilla moro" (cf : "Galerie sonore"). Il fut par contre l’ un des meilleurs accompagnateurs du cante de sa génération.

Son style est remarquable par la concision des ses falsetas (comme il sied à tout bon accompagnateur), et par leur lumineuse logique mélodique et harmonique. On s’ en convaincra à la lecture des transcriptions données en exemple dans cet article : progressions contraires des voix extrêmes (Malagueña) ; rappel dynamique des accords plaqués du premier compás de la falseta de Soleá (troisième compás) ; fluidité de la mélodie en trémolo de la Taranta ; constructions mélodico-harmoniques symétriques (Siguiriya : Gm7 / G# - C, puis F7 - Bb - sixième et septième compases) ; basses chromatiques descendantes sur des cadences intermédiaires V - I (sur le sixième degré, au deuxième compás de la Soleá por Bulería : C79/G - C79/Gb - F7) ; variations rythmiques sur un même motif (Verdiales)... Par delà ses emprunts aux falsetas de son aîné, le jeune Paco de Lucía fondera le style de sa première période sur cette rigueur féconde.

Nous espérons que nos amis lecteurs et guitaristes joueront avec plaisir et respect les falsetas de Ramón. C’ est le meilleur hommage qui puisse être rendu à un grand musicien.

Claude Worms

Discographie

"Grandes guitarras del flamenco : Ramón de Algeciras" : Philips 522 325 (anthologie avec divers cantaores)

"In memoriam : homenaje al Niño Ricardo" : collection "Grabaciones históricas, vol. 46" - Universal 0601215350029

Dans la même collection "Grabaciones históricas", excellentes compilations de José Manuel Gamboa, on trouvera de nombreuses rééditions des enregistrements des années 1970. Notamment :

"Cádiz joven" : vol. 1 (El Chaquetón / Juan Villar)

"El Chato de La Isla con Ramón de Algeciras" : vol. 13

"Mujeres de la Bética" : vol. 23 (La Perla de Cádiz / La Sallago / Adela La Chaqueta)

"Maestros del cante granaíno" : vol. 29 (Manuel Celestino "Cobitos" / Victorino de Pinos)

Partitions

Claude Worms : "Dos guitarras por fiesta" (anthologies de falsetas pour deux guitares - trois volumes : Alegrías / Bulerías / Tangos) - Editions Play - Music Publishing

Transcriptions

Alegría (avec Chato de La Isla)

Bulería (avec Chato de La Isla)

Fandango de Huelva (avec Chato de La Isla)

Granaína (avec Manuel "Cobitos")

Malagueña (avec Chato de La Isla)

Petenera (avec Luis de Córdoba)

Siguiriya (avec Victorio de Pinos)

Soleá (avec Juan Villar)

Soleá por Bulería (avec Victorio de Pinos)

Taranta (avec Manuel Celestino "Cobitos")

Verdiales (avec Manuel Celestino "Cobitos")

JPG - 315.9 ko
Alegría

JPG - 416.8 ko
Bulería

JPG - 413.9 ko
Fandango de Huelva

JPG - 419.8 ko
Granaína

JPG - 407.8 ko
Malagueña

JPG - 430.2 ko
Petenera

JPG - 443 ko
Siguiriya / page 1

JPG - 217.2 ko
Siguiriya / page 2

JPG - 448.9 ko
Soleá

JPG - 426.4 ko
Soleá por Bulería

JPG - 419.7 ko
Taranta / page 1

JPG - 415.6 ko
Taranta / page 2

JPG - 337.8 ko
Taranta / page 3

JPG - 451.3 ko
Verdiales

Galerie sonore

"Recuerdo del Sevilla moro" (compositeur : Niño Ricardo / interprète : Ramón de Algeciras)

Falsetas :

Alegría / Bulería / Fandango de Huelva / Granaína / Malagueña / Petenera / Siguiriya / Soleá / Soleá por Bulería / Taranta / Verdiales


Bulería
Fandango de Huelva
Granaína
Malagueña
Petenera
Siguiriya
Soleá
Soleá por Bulería
Taranta
Verdiales
"Recuerdo del Sevilla moro"




Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | visites : 6716564

Site réalisé avec SPIP 1.9.1 + ALTERNATIVES

RSSfr

Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics